Group

Lanaudière

Portrait d’Amélie Boutin

Âge : 29 ans

Occupation : Chef de division culture, patrimoine et festivités du 350e à la Ville de Lavaltrie

Municipalité : Lavaltrie

MRC : de D’Autray

Photo : Christophe Hillion

Rejoignez Amélie aux activités organisées par la ville de Lavaltrie!


En une phrase, décrivez ce que la culture représente pour vous.

« La culture est créatrice de moments rassembleurs où chacun vit une expérience unique et mémorable. »

Comment contribuez-vous au milieu culturel de votre région?

Je me suis toujours impliquée dans le milieu culturel de Lanaudière, tant en y travaillant qu’en y faisant du bénévolat dans des événements, projets artistiques ou activités. Pendant mes études, j’animais des visites à la Maison des contes et légende et j’étais bénévole au Café culturel de la Chasse-Galerie pour voir des spectacles et y faire des découvertes artistiques. J’y ai ensuite occupé un poste comme gérante et coordonnatrice des événements Rythmes et courant pendant près de cinq ans. Nous avions le mandat de gestion du festival trad Mémoire et Racines, où j’étais déjà impliquée bénévolement. Ensuite, j’ai été coordonnatrice aux opérations au Centre culturel Desjardins, jusqu’au moment où la Ville de Lavaltrie, avec qui j’avais fait mon stage universitaire en loisir, culture et tourisme, a affiché le poste que j’occupe présentement : chef de division culture et patrimoine. 

Qu’est-ce qui vous rend la plus fière du milieu culturel de votre région?

L’embarras du choix des lieux de diffusion. On peut assister à de grandes productions au Théâtre du Vieux-Terrebonne, au Théâtre Hector-Charland et au Centre culturel Desjardins, ou aller voir un spectacle en rodage dans une formule plus intime au Moulinet ou au Café culturel de la Chasse-galerie. J’aime le magnifique Musée d’art de Joliette, qui propose une impressionnante exposition permanente et qui est très actif dans la communauté par divers projets éducatifs, créatifs et culturels pour tous les âges. C’est également le plus grand musée d’art à l’extérieur des centres urbains au Québec. Été comme hiver, on peut assister à de nombreux festivals et événements. On peut danser, chanter et se laisser bercer par les histoires des conteurs à Mémoire et racines, être enivré par la musique classique au festival international de Lanaudière, participer à une foule d’activités et de spectacles, ou découvrir les microbrasseries lanaudoises à l’Oktoberfest de Repentigny.  

Quel projet culturel régional vous a fait vibrer en 2022? Pourquoi?

L’événement bénéfice Triptyque du 13 mai dernier, qui inaugurait le Centre culturel Desjardins fraichement rénové. Cette soirée mettait en vedette une belle brochette d’artistes (dont plusieurs Lanaudois) qui nous ont impressionnées du début à la fin ! En plus d’un spectacle des Cowboys Fringants, nous avons eu droit à plusieurs prestations surprises et éclatées du Cirque Alfonse et de la fanfare Urban Science Brass Band. Un extrait par la troupe de La Corriveau nous a donné avant-goût de cette pièce de théâtre incroyable qui figure à la programmation tout l’été. La soirée était magique et le bonheur transparaissait à travers les sourires qu’on pouvait enfin voir après deux années de pandémie qui ont été difficiles pour la culture. C’était merveilleux de découvrir le résultat du projet de rénovation du Centre culturel avec la communauté, les artistes, les organismes et les entreprises qui font vibrer le milieu culturel de Lanaudière. 


Activités coups de cœur

Joliette : Théâtre de la Dame de Cœur et ateliers de création et de manipulation de grandes marionnettes

Repentigny : Les Cowboys Fringants parcourent Repentigny : installation interactive

Terrebonne : Entrez dans les coulisses de la répétition ouverte de Vanishing de Patrick Watson et des Ballets Jazz Montréal