Group

Estrie

Portrait de Danika Cormier

Âge : 32 ans

Occupation (Activité principale) : Créatrice de spectacles et d’ateliers pour les 0 à 99 ans. Mouvement, écriture, art narratif, oralité

Municipalité : Saint-François-Xavier-de-Brompton

MRC : Val-Saint-François

Photo : Salomé Drapeau


Activités coups de cœur

Val-des-Sources : Animation Monstres Académie

Lac-Brome : L’art sur cailloux

Granby : Vitrine sur les talents d’ici dans la salle cabaret


Biographie :

Je suis animée du désir de bouger et de m’exprimer par le mouvement créatif depuis mon tout jeune âge. Je suis diplômée des programmes de danse du cégep de Sherbrooke et de l’Université Concordia. Je cochorégraphie mon premier spectacle jeunesse en 2014 et décide sur-le-champ que je consacrerai une grande partie de ma carrière à la création de l’émerveillement, pour les petits comme les grands, les 0 à 99 ans.
En 2016, je m’installe en Estrie où j’approfondis depuis mes démarches dans l’art narratif, fusionnant d’autres médiums à la danse et puisant une force créatrice dans les récits multigénérationnels, un univers artistique incroyable dans lequel enfants et adultes peuvent se rencontrer et vivre une expérience enrichissante commune.
Si j’ai évolué comme interprète et enseignante pendant de nombreuses années dans une multitude de projets à Montréal et en Estrie, je me consacre aujourd’hui à mon rôle de créatrice. Je signe mes œuvres sous le nom de Créations Danika Cormier.


Que représente la collectivité pour vous? Comment la définiriez-vous?   

Au sein de ma démarche artistique, la collectivité est l’idée que l’art n’est pas réservé aux artistes. Le processus créatif est une démarche humaine qui permet de connecter les individus de tous âges, milieux, horizons dans une idée commune: l’expression de soi.

Comment vous impliquez-vous dans votre collectivité?

La création est pour moi un canal d’expression libérateur, une thérapie par le jeu, un espace dans lequel je me sens bien et en sécurité. C’est cette richesse que j’ai trouvée au sein de ma pratique artistique que je tiens à partager avec la collectivité. J’ai à cœur le déploiement de cet outil incomparable.
Pendant de nombreuses années, j’ai développé cet aspect – l’éveil de l’instinct créatif – davantage au niveau de ma pratique d’enseignante en danse et en mouvement expressif. Je le fais maintenant au sein de mon travail de chorégraphe et de directrice artistique dans des ateliers et des spectacles qui sont tout à la fois multigénérationnels et interactifs. J’offre des espaces dans lesquels petits et grands peuvent s’exprimer librement et en confiance.
Nous ne pouvons pas tous être artistes, mais nous pouvons tous être des humains plus créatifs. Je crois fondamentalement qu’un humain créatif est un humain plus courageux, adapté, résilient, mais surtout qui a le pouvoir de créer son propre bonheur.

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier au point de vue de la collectivité dans votre région?

Je suis fière, chaque fois que je suis témoin… D’un désir commun d’atteindre un bien-être collectif; de démarches qui unissent la culture, les arts, l’environnement, l’autonomie citoyenne, la croissance personnelle; d’une ouverture à la discussion, aux échanges créatifs et évolutifs.

Pourquoi avez-vous accepté d’endosser le rôle de porte-parole? Qu’en attendez-vous?

Être porte-parole s’inscrit dans une de mes missions premières : renforcer les liens entre spectateurs et artistes. Démystifier et démocratiser l’art, essentiellement le processus de création, en tissant des maillages entre les deux.
C’est aussi l’occasion de mettre en lumière les bourdonnants et effervescents milieux artistiques de ma région dans un évènement commun où se côtoient grands et petits artisans culturels. Je suis fière de mon territoire estrien riche dans sa « biodiversité artistique », et c’est pour moi un grand bonheur de le représenter.


Facebook : @CréationsDanikaCormier

Instagram : @creationsdanikacormier