Group

Bas-Saint-Laurent

Portrait de Catherine Duval-Guévin

Âge : 28 ans

Occupation : Enseignante au préscolaire et primaire

Municipalité : Rimouski

MRC : Rimouski-Neigette

Photo : Monika Bourgeois


En une phrase, décrivez ce que la culture représente pour vous. 

« C’est pour moi un moment de partage, de rencontre et d’ouverture vers l’autre. »

Comment contribuez-vous au milieu culturel de votre région?

En participant à de nombreux projets et en transmettant ma passion des arts aux plus jeunes ! Je suis membre fondatrice du projet Bains Publics – cabaret culturel, petite salle de spectacles qui permettra de faire connaître les artistes de la relève en priorisant ceux de notre belle région. Très impliquée dans le milieu de l’impro, je fais partie de la Ligue d’improvisation de Rimouski, de la Ligue d’improvisation en construction et des Productions improvisées de Rimouski. Comme entraineuse d’impro au secondaire depuis 4 ans, j’ai la chance de voir naître et grandir le talent des jeunes à Rimouski. 

J’adore aussi la musique depuis que j’ai commencé à jouer, à 7 ans. Je suis membre de la Ligue d’improvisation musicale à Rimouski et du groupe de percussion Kalafuba.  

Qu’est-ce qui vous rend la plus fière du milieu culturel de votre région ? 

Le lien étroit qui existe entre les artistes d’ici et les gens de la région. Lorsque je me suis installée à Rimouski, il y a 7 ans, j’ai été surprise de constater à quel point il était facile de s’investir dans une nouvelle activité, de donner un coup de main aux organismes culturels et de partager des idées avec eux. La culture est accessible à tous ; c’est une porte d’entrée vers la rencontre et la découverte de l’autre. L’offre culturelle est peut-être plus modeste en région que dans les grands centres, mais d’après mes observations, les bas-laurentiens sont des plus fidèles et répondent présent aux rendez-vous proposés. La beauté de notre territoire se reflète dans nos nombreuses réalisations culturelles, ce qui confère un côté unique à la culture au Bas-Saint-Laurent. 

Quel projet culturel régional vous a fait vibrer en 2022? Pourquoi?

J’ai beaucoup aimé voir le projet Bains Publics – cabaret culturel prendre son envol, lentement mais sûrement ! Comme je suis impliquée dans ce projet, j’ai eu la chance de rencontrer et de côtoyer des passionnés de culture qui, tout comme moi, avaient envie de voir naître un petit lieu de diffusion accessible à tous. Si je m’éloigne de mes projets, j’ai grandement apprécié la programmation nomade du Théâtre les gens d’en bas, qui se déplace dans différents lieux de la région. Depuis que le théâtre est en rénovation, l’équipe a dû s’adapter. Cela a donné naissance à un théâtre de marionnettes dans une bibliothèque, à une pièce qui fait la tournée des églises des villages avoisinants et à de belles collaborations avec les lieux de diffusion aux alentours. 


Facebook : @lirimpro


Activités coups de cœur

Grosses-Roches : Plateau double : Comme sur la photo (des galettes au gruau) – Théâtre Témoin & Sylvain Picard

Rimouski : Atelier de slam à la Maison Lamontagne avec Mael Pelletier

Notre-Dame-du-Portage : Espace Zines au Portage