Nos ambassadeurs en 2016

La culture à coeur et le coeur à la fête !

En cette année anniversaire, nous étions honorés d’accueillir à titre d’ambassadeurs cinq artistes dont l’implication s’inscrit dans le temps. Comme nous, ils multiplient les occasions de faire rayonner la culture québécoise, à laquelle ils adressent ici quelques souhaits... 


Normand Brathwaite

Normand Brathwaite

Crédit photo : Pierre Labranche

« Je souhaite qu'elle demeure ce qu’elle est : fidèle à elle-même, profondément québécoise, tout en étant incroyablement ouverte aux autres cultures. C’est le métissage de notre culture au Québec qui fait sa véritable richesse. »

Formé à l’Option-Théâtre du cégep Lionel-Groulx, Normand Brathwaite est à la fois animateur (Belle et Bum depuis 2003), comédien, humoriste et musicien. Véritable homme-orchestre, champion compteur de la LNI en 1978 et en 1981, il a reçu quatre MetroStar, 13 prix Gémeaux – dont le Grand Prix de l’Académie – et le prix Jacques-Couture, soulignant sa contribution à la promotion du rapprochement interculturel.

Koriass

Koriass

Crédit photo : Drowster

« Je souhaite que notre culture soit mise de l’avant partout. Qu'on la chante, la joue, la célèbre encore plus. Qu'elle soit justement rémunérée, promue et valorisée. Que les artistes continuent à innover et à révolutionner pour l'enrichir et graver leur nom dans le mur de la pérennité.»

Près de 15 ans après ses débuts et avec quatre albums à son actif, Koriass est notamment reconnu pour son engagement social. Considéré comme l’un des chefs de file du rap québécois, l’artiste s’est vu remettre en 2014 le prix Musique Urbaine de la SOCAN et le Félix de l’Album hip hop de l’année pour Rue des Saules. 

Louise Latraverse

Louise Latraverse

Crédit photo : Julie Artacho

« Je souhaite la Culture pour tous ! Sans culture, il n'y a pas de société, et c'est à l'école qu'elle prend racine : éducation et culture sont inséparables. » 

Comédienne à la justesse et à la sensibilité renversantes, auteure, metteure en scène, animatrice et chroniqueuse, Louise Latraverse a marqué le milieu du théâtre, du cinéma et de la télévision en défendant des dizaines de rôles allant de la comédie au drame en passant par le théâtre classique et la création (Les Ordres, À l’origine d’un cri, La promesse, Le retour, 30 vies...). Elle est depuis quelques mois la nouvelle égérie du designer Denis Gagnon.


Mélissa Lavergne

Mélissa Lavergne

Crédit photo : Andréanne Gauthier

« La culture a un sens : elle définit un peuple. Je lui souhaite donc de continuer à rayonner, à évoluer, à nous nourrir, à nous rassembler pour, ainsi, nous définir. »

D’abord connue comme danseuse, Mélissa Lavergne s’est rapidement imposée comme multi-percussionniste. Vous pouvez entre autres la voir et l’entendre dans l’orchestre maison de l’émission Belle et Bum, dont elle est maintenant également coanimatrice. Directrice musicale de l’émission Sur Invitation seulement, elle est aussi chroniqueuse musicale à l’émission Entrée Principale. Ses groupes Lady Beats et Afrikana Soul Sisters lui font sillonner les scènes du Québec en plus de ses nombreux projets de cartes blanches où elle rassemble ses musiciens et artistes préférés pour créer des spectacles uniques dans différents contextes.    

Patsy Van Roost

Patsy Van Roost

Crédit photo : Tora Photography

« Mon voeu serait qu'on n'oublie jamais les quartiers lorsqu'on parle de culture. Il est important d'orchestrer des expériences participatives et multidisciplinaires dans des lieux inusités et hors les murs pour atteindre les gens là où ils sont déjà et transformer leur quotidien. »

Surnommée la Fée urbaine, l’artiste Patsy Van Roost crée dans l'espace public des expériences participatives et rassembleuses qui encouragent les gens à se rencontrer et, surtout, à se raconter. Elle concocte des ateliers emballants à l’intention des enfants ou des ados, notamment dans le cadre du programme de mentorat culturel Passeurs de rêves de Culture pour tous. Patsy figurait en avril 2016 parmi les « 50 personnalités et entreprises québécoises qui créent l’extraordinaire » du magazine Urbania.